vente à domicile homme équipe swipe que des femmes et un homme, un homme entouré de femmes

A l’heure où les schémas d’organisation sont bouleversés dans les entreprises et que les femmes tentent d’occuper des postes qui jusque-là étaient principalement gérés par des hommes, il existe des corps de métiers où l’inverse se produit. La Vente Directe est un secteur principalement occupé par des femmes, à 88% pour être exact. Les 12% restant sont toutefois bels et bien des hommes et malgré leur faible représentation dans ce secteur, il n’est pas fermé à la mixité, bien au contraire ! Alors comment devient-t-on VDI quand on est un homme ? Comment se sent-on quand on évolue dans un secteur principalement féminin ? Quoi de mieux pour répondre à ces questions que l’avis d’un homme sur le terrain ?

Découvrez le témoignage de François Neil, Conseiller chez Swipe depuis plus de 6 ans.

Être un homme en Vente à Domicile

 

« Quand j’ai signé mon contrat, c’était un contrat de conseillère, pas de conseiller, on en a beaucoup ri avec les filles. »

Être un homme en Vente à Domicile n’est pas commun, encore moins dans le secteur des produits ménagers et de la cosmétique. Toutefois, selon François, être un homme en Vente à Domicile est plus un point fort qu’un point faible. L’homme porte un autre regard sur les produits. D’ailleurs, il devrait y avoir plus d’hommes qui assistent aux ventes à domicile. « Un homme est plus facile à convaincre qu’une femme et va aussi acheter plus facilement. »

Anecdote amusante : « Souvent quand je vais en réunion, les hommes sont sur le canapé à boire une bière et ils rient un peu de voir que c’est un homme qui va présenter des produits d’entretien à leurs femmes. Et puis, au fur et à mesure de la réunion, je les insère à la table, ils s’intéressent un peu plus. Au final, ce sont eux qui signent le chèque. »

La vente à Domicile chez Swipe vue par un homme

 

« Je suis très lié à mes clients, en Vente Directe on a le contact direct avec eux. Ils nous laissent rentrer chez eux, on fait presque partie de la famille. »

Autodidacte, François s’intéresse à beaucoup de choses. Conducteur de bus à Angers, père de trois enfants, passionné de mécanique, bricolage et maçonnerie, il trouve chez Swipe un moyen de s’évader, de rire, de rencontrer du monde, de s’amuser. Et en plus, il complète ses revenus !

« J’ai beaucoup de passions, notamment la mécanique et la rénovation d’anciens véhicules. Un jour je suis tombé sur une voiture tellement sale que j’ai pensé : il n’y a que Swipe qui peut nettoyer cela. » François se rend donc sur le site internet de Swipe pour obtenir des renseignements sur les produits. Peu de temps après, il signe son contrat de vendeur à domicile.

François connaissait déjà les produits Swipe depuis qu’il était tout petit. Sa mère en avait notamment vendu. Cela n’a pas forcément étonné son entourage lorsqu’il s’est lancé. « Ça collait plutôt avec mon caractère, je suis assez communicatif. Seul mon frère a eu une réaction un peu bête, qui colle aux stéréotypes, c’était bizarre pour lui qu’un homme vende des produits ménagers. Finalement, un jour sa femme m’a appelé pour détacher un vêtement, elle souhaitait que je l’informe sur un produit. Ils ont donc fini par consommer du Swipe ! »

Le petit plus de Swipe en Vente à Domicile

 

« Chez Swipe, on arrive parce qu’on est attiré par le produit, on y reste car on s’y sent bien. »

A un moment, François a failli arrêter Swipe, petit à petit il a diminué son activité. Ce qu’il a apprécié, c’est que l’entreprise lui redonne de l’importance. « Swipe m’a aidé, est revenu me chercher, m’a écouté. J’aurais pu penser que c’était parce que j’étais un homme mais en échangeant avec d’autres conseillères j’ai été rassuré de constater que cela s’était passé pareil avec elles. Le contact qu’on entretient avec le siège chez Swipe est assez unique, ce n’est pas qu’une entreprise, c’est une grande famille. »

Au départ, François se sentait assez isolé en Maine et Loire, à 20km au Nord d’Angers, c’était plutôt difficile. Et puis, il s’est allié à une équipe de conseillères Swipe. L’équipe se réunit régulièrement pour échanger sur le métier. Cela l’a beaucoup motivé, lui a permis de se sentir entouré. Nouer des contacts avec les autres conseillères, c’est aussi cela qui motive à rester !

Finalement, être un homme en Vente à Domicile est une belle expérience, alors pourquoi pas vous ? Animé par le désir de partager, de rencontrer et de se lancer dans une aventure humaine ? Vous aussi comme François, rejoignez-nous !

Laisser un commentaire